Category: viral


Excellent film pour le lancement du nouveau minivan Sienna chez Toyota.

Une famille lambda se met en scène reprenant tous les codes d’un véritable clip de hip-hop pour venter les mérites du nouveau modèle de la marque.

Bravo à Saatchi & Saatchi Los Angeles pour ce spot décalé.

Sean P.Diddy Combs n’a qu’a bien se tenir !!!

source

Ca commence comme une pub Sony Bravia: de la Folk, des plans esthétiques sur des boules colorées qui dévalent des rues désertes… et puis ->

Le détournement est assumé, la signature « Urban Proof » super bien illustrée. Ca me plaît.

Et vous?

Source

Pour le (re)lancement d’une gamme de chaussures Dunlop, les « volleys« , l’agence australienne Marilyn & Sons a développé une campagne qui fleure bon le vintage.

Il faut dire que le modèle lancé en 1939 en Australie, est un monument historique du pays. Plus q’un must sur la grande île ses qualités d’adhérence en ont même fait l’apanage de certaines professions.

La campagne s’articule autour d’un site internet dans une pure tradition « Désirs d’avenir ».

volleywarehouse

volleywarehouse

Le site regorge de pépites comme cette séquence « télé achat » pour ce costume une-pièce:

ou cette vidéo pour un « dish jokey » qui vous permet de mixer tout en faisant votre vaisselle

Bref du grand n’importe quoi qui vaut le coup d’être visité plus en détails…

Jalouse Ségolène???

Tout d’abord désolé pour ce titre de post [un peu private joke, je le concede], hommage à mon professeur de dessin au Lycée.

Revenons à nos moutons, le marché publicitaire online.

Comme nous l’apprend cet article de 20 minutes.fr, le marché publicitaire en ligne a depassé celui de la TV en Angleterre. Les annonceurs du Royaume-Uni ont dépensé 1,75 milliard de livres (1,9 milliard d’euros) sur Internet. Le web représente désormais 23,5% du marché de la publicité britannique, contre 21,9% à la télévision, jusqu’ici leader.

Si l’Angleterre, demeure le seul pays jusqu’à maintenant ou un tel phénomène se produit, il n’en reste pas moins un signe fort [de +] que le marché est en pleine mutation et que la part du digital dans les dépenses des annonceurs va poursuivre sa courbe de croissance.

Je regrette malheureusement que bon nombre des annonceurs, déjà présents « online », ne se cantonnent généralement qu’à des opérations de maximisation de ROI à coup de bannières sans aucune créativité ou de mailings concours pour augmenter leurs bases.

En effet, ce marché encore éclaté reste abordable et devrait décomplexer les annonceurs à être plus entreprenants et plus audacieux.

De plus, internet reste un formidable média en terme d’innovation et de créativité.

Quelques exemples marquants:

-les bannières statiques c’est bien, mais un peu plus créatives c’est encore mieux:

BMW Z4 Create

BMW Z4 Create

-Partyaccross the Internet

party accross the internet

party accross the internet

-et enfin les flims viraux…

super film pour Sony où un petit village islandais est transformé en soundsystem par [les toujours très bons] Fallon. Un tel format ne pourrait être diffusé ailleurs que sur le net.

D’autres exemples???

J’ai à priori une affinité pour le viral…sa fraicheur/son interactivité/son format permet généralement pas mal de créativité.

Malheureusement, force est de constater que le concept s’essouffle, constat partagé par mal de personnes.

Et cela tient surement au fait justement qu’il tourne en rond, qu’il « saute » toujours dans la même direction.

Exemple ce matin où je reçois le nouveau film viral pour Hyundai Belgique:

On retrouve les codes habituels du viral: des potes un peu barré qui filme à l’arrache leur défi un peu con… et encore un crazy jump! Oui cela n’est pas sans rappeler ce film qui a recemment le tour des plateformes video et réseau sociaux:

Qui était en fait pour un site internet pour un site russe. La révélation avait au moins été un peu plus préservée…

Des avis???