Category: disruptive idea


Mes plus plates excuses à tous ceux qui sont passés par ici ces dernières semaines, sans y trouver le moindre morceau de nouveauté.

Mes dernières semaines ayant été pas mal occupées par mes recherches de boulot, et quelques missions de free-lance, mon « pijama » s’est retrouvé quelque peu délaissé.

L’actu publicitaire ne m’a également peut être pas fourni de sujet suffisant marquant pour être traité.

Ceci étant dit, j’éprouve aujourd’hui le besoin de faire un petit coup de projecteur sur une collaboration annonceur/agence particulièrement prolifique ces derniers mois.

Axa + Duval Guillaume = ❤

Tout a commencé lors du lancement de la première application iPhone de l’assureur, avec une campagne print qui promettait de « donner vie » à ce media habituellement statique.

Plus récemment, la banque communique sur son prêt rénovation avec un gigantesque QR Code, fait de milliers de pots de peinture.

Enfin, dernièrement, pour promouvoir la sortie d’une nouvelle application iPhone, l’agence continue d’innover avec la première « i-Mercial » qui à l’aide d’un QR code (encore!) permet de prolonger le spot tv et de « rentrer » dans l’histoire.

Ce qui est particulièrement intéressant à noter dans cette collaboration entre Axa et l’agence belge est, l’exigence constante dans l’innovation et l’usage des médias. Ces 3 campagnes s’appuient sur une interactivité évidente entre les différents supports de com’. De plus, elles permettent au consommateur de « s’impliquer » dans son exposition au message publicitaire et donc de sortir d’une posture passive.

Pour finir, ce principe d’« intermédialité » (cher à @pariscomlight 😉 ) offre certaines garanties quant aux taux de transformation (par exemple pour les téléchargements d’applications), qu’on ne retrouve certainement pas dans des communications plus classiques.

disclaimer: oui j’ai travaillé chez Duval Guillaume et oui je les AIME!!!

Publicités

La semaine aura décidément été très orientée automobile (sans doute un contrecoups du récent sus-nommé salon) puisqu’il s’agit aujourd’hui d’une série de films bien « WTF » pour la Fiat 500 by Diesel.

Le pot de yaourt s’émancipe drôlement avec une série de spots subversifs et volontiers provocateurs. Même s’il est fort à parier que cette campagne ne soit destinée qu’à certains pays, sans doute l’Italie, on est loin des premières campagnes épurées sur fond blanc dans laquelle la star turinoise restait immaculée telle une vierge effarouchée. Sur l’un des films, elle est même la cible d’une fiente de volatile… IMPENSABLE à l’époque!

Le pont avec la campagne « Be Stupid » de Diesel est évident puisque l’on reconnaît volontiers le second degré et l’empreinte provocatrice du géant de la mode. La classy « cinquecento » fait même dans le politiquement incorrect… S’agissant d’une série spéciale en partenariat, cela s’explique, mais cela ne brouille t’il pas l’image du modèle?

Cette campagne baptisée « Disconnect » pose une question intéressante. Avons vous nous réellement besoin d’être connecté 24/24h, 7/7j? Fiat répond NON à travers cette campagne et encourage ses clients à repartir sur les routes à l’aventure…. en brèche quoi! Re positionner la voiture dans son usage fun et de découverte est un bon calcul, dans une industrie qui a sans doute abuser du « greenwashing » ces dernières années. Il est également intéressant de noter que dans cette campagne Fiat prend clairement à contre pied la « pensée unique » sur les réseaux sociaux. Position à contre courant, qui ne la rend que plus intéressante face à la concurrence.

source

Saatchi & Saatchi Zurich nous livre une série de spots très bien vue et assez drôle, pour venter ses forfaits Orange Me qui s’adaptent à chaque abonné.

Matteo, Nico et Tania, 3 profils, 3 histoires et 3 façons d’utiliser son forfait téléphonique:

Il y’a Matteo « l’Online Romancer » / Plus à l’aise devant son écran qu’IRL

« Apology Nico » / Toujours en retard


Et Tania « the Party Planner » / Capable de lancer un flashmob avec un simple texto


Rien de révolutionnaire dans cette campagne mais la galerie de portraits est fraiche et les personnages uniques.

source

Petit prélude pour m’excuser du peu de mise à jour effectuées ces temps ci sur le le Pijama. Les raisons sont multiples: boulot, vacances (ahaha non en fait j’en ai pas), peu de campagnes réellement excitantes pendant ces mois d’été mais je mène surtout une réflexion quant au contenu même de ce blog. Quelques articles comme celui de Naro vont dans le sens de ma réflexion et des changements sont à venir sur ce point en septembre.

DOUBLE RAINBOW all the way. Cette phrase, pire qu’un jingle est devenu le MEME de l’été sur l’Internet.

Tout est en fait parti de cette vidéo sur laquelle un homme a du mal à contenir son émotion (c’est le moins qu’on puisse dire ;)) devant le spectacle de la beauté de la nature.

Cette vidéo s’est rapidement viralisée et les contenus se multiplient autour du meme.

Des chansons ont été crées…

Des blagues ont vu le jour…

merci @MathieuFlex

Volkswagen toujours réactif récupère le phénomène avec cette vidéo très drôle autour de son modèle GTI.

source

Alors ému?

Après avoir été au centre d’une attaque particulièrement virulente de la part de  Greenpeace qui leur reprochait leur rôle dans la déforestation à travers leur approvisionnement en huile de palme, la marque suisse tente de « rebondir » et de reprendre la main de leur communication avec ce visuel tout en récupération du match historique qui a opposé le français Nicolas Mahut à l’américain John Isner pendant près de 11 heures étalées sur 3 jours…

Si je trouve la récupération plutôt opportune et illustrant à merveille la signature, on peut se demander si elle sera acceptée par Wimbledon. En effet, les tournois et les fédérations négocient âprement leurs partenariats commerciaux et pas sur qu’ils apprécient l’utilisation de leur événement à titre gracieux.

Source